Un article à lire publié dans SANTE MAGAZINE

http://www.santemagazine.fr/dans-quels-cas-consulter-un-posturologue-74804.html

« Dans quels cas consulter un posturologue ?

Vertiges ? Mal de tête ? Mal de dos ? Il s’agit peut-être d’un problème d’équilibre postural. Encore mal connue, la posturologie représente une nouvelle possibilité de prendre en charge certains maux du quotidien, au même titre que l’ostéopathie ou la kinésithérapie.

Comment vous tenez-vous debout ? Cette question n’est pas aussi anodine qu’elle y paraît. De mauvaises postures ont en effet des conséquences concrètes sur le corps, mais ces dernières sont souvent sous-estimées et longuement subies avant que l’origine réelle en soit trouvée.

La posture, une fonction de la globalité

L’auteur du Grand Livre de la posturologie (paru le 2 juin 2016, éd. Eyrolles), Nicolas Meyer, rappelle que « la posture est une fonction de la globalité. Dans cette globalité, chaque élément du puzzle, c’est-à-dire chaque muscle, chaque articulation, chaque élément sensoriel, chaque organe viscéral, doit être bien disposé. »

Le diagnostic postural complet prend ainsi en compte l’ensemble des capteurs posturaux : le pied, mais aussi les yeux, l’oreille interne, l’occlusion dentaire…

Quels symptômes peuvent amener à demander un bilan de posturologie ?

Avant de consulter un posturologue, il est bien évidemment indispensable de consulter son médecin traitant pour s’assurer qu’aucune maladie n’est en cause dans les douleurs ressenties. La piste d’un déséquilibre postural peut alors être explorée. Voici les principaux symptômes, chez l’enfant ou l’adulte, pouvant être associés à ce déséquilibre :

  • maux de tête,
  • tensions dans le dos ou les mâchoires,
  • douleurs dans la colonne vertébrale,
  • douleurs articulaires,
  • troubles visuels,
  • vertiges,
  • sensations de déséquilibre, voire de chute (notamment chez la personne âgée),
  • déficit de la concentration, de la coordination, comme des maladresses ou manque de précision avec souvent baisse des performances sportives,
  • ou encore fatigue, sensation de manque d’énergie.

La posturologie est-elle particulièrement recommandée en cas de scoliose ou de mal de dos ?

Oui, répond Nicolas Meyer :

« Nous retrouvons régulièrement des scolioses dans le cadre de dérèglements des capteurs sensoriels posturaux. Les douleurs, lombalgies ou autres douleurs sont généralement le témoin de contraintes mécaniques locales et de tensions en rapport avec des troubles posturaux. Les conséquences ou origines posturales de nombreuses pathologies sont beaucoup plus fréquentes qu’on ne croit. »

A savoir : il n’existe aucune contre-indication à la posturologie.

Quelles différences entre l’ostéopathe et le posturologue ?

Les liens entre les deux sont très étroits : « Lorsqu’un patient va souvent chez l’ostéopathe et que ses lésions ostéopathiques, c’est-à-dire ses blocages ou ses douleurs, reviennent sans cesse, c’est souvent qu’il existe une origine posturale en arrière-plan, et il convient alors d’effectuer un bilan postural. D’ailleurs, nombre d’ostéopathes travaillent en étroite collaboration avec un posturologue. Et beaucoup de posturologues sont au départ des médecins ostéopathes. »

Où trouver un posturologue ?

Outre les ostéopathes, d’autres professionnels de la santé peuvent pratiquer cette discipline, à condition d’y avoir été formés : des médecins du sport, des kinésithérapeutes, des podologues… Le titre de posturologue n’étant pas réglementé à ce jour, il est important de vérifier que le thérapeute soit bien titulaire du DIU (diplôme interuniversitaire) de posturologie clinique, qui se fait entre les universités de médecine de Marseille, Toulouse, Paris et Grenoble.

Comme le souligne Nicolas Meyer, « si les podologues sont des partenaires incontournables dans le traitement des troubles posturaux liés à la problématique des pieds, ils n’ont pas vocation à effectuer le diagnostic postural complet, à moins d’avoir été spécifiquement formés à cette discipline ». Idem pour le kiné, l’ORL…

Les séances de posturologie sont- elles remboursées ?

« Lorsque vous consultez un médecin posturologue, il doit effectuer, outre le bilan postural, une consultation médicale en relation avec la symptômatologie du patient, car il se peut aussi que l’origine soit autre que posturale. Le remboursement de la consultation médicale est pris en charge par la sécurité sociale comme toute consultation médicale, explique Nicolas Meyer. Le médecin peut alors choisir de coter ou non, en plus, le bilan postural, qui n’est pas référencé par la nomenclature de la sécurité sociale, et à ce titre n’est donc pas remboursable. Le tarif est alors défini par le médecin, un peu comme le fait le dentiste, lorsqu’il propose des soins ou prothèses hors nomenclature. »

A savoir : de nombreuses mutuelles prennent en charge totalement ou partiellement ce type de bilan. »