ERGONOMA-pub-quart-de-page-sans-trait-coupe.pdf-Adobe-Reader-208x300 Santé au travail :  L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS
test-300x300 Santé au travail :  L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS
pdf-1849-page-00001-212x300 Santé au travail :  L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS

Les fauteuils de prévention SIEGES KHOL,

Santé au travail : les TMS coûtent 1 milliard par an
Plus de 40.000 nouveaux salariés par an sont pris en charge pour des troubles musculo-squelettiques. La branche accidents du travail maladies professionnelles (AT-MP) de l’Assurance-maladie a lancé en 2014 TMS Pros, un programme d’aide aux entreprises de moins de 50 salariés qui font de la prévention. Les aides sont ouvertes jusqu’en juillet 2017.
>>> Le site : tmspros.fr
(Les Echos du 04/05/16, p.05)

A lire aussi l’article : « L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS » dans L’Express/L’Entreprise du 3/05 : http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/l-assurance-maladie-accorde-des-aides-financieres-aux-pme-pour-prevenir-les-tms

 

TMSpros.fr_-1024x688 Santé au travail :  L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS
TMSpros.fr-répartition-300x172 Santé au travail :  L’assurance maladie accorde des aides financières aux PME pour prévenir les TMS

Les TMS, de quoi parle-t-on ?

TMS pour Troubles Musculo-Squelettiques. Trois lettres pour désigner des maladies qui ont en commun d’être directement liées aux conditions de travail.

Les TMS se traduisent toujours par des symptômes douloureux pour le salarié et une réduction de ses capacités.

Le plus souvent temporaire, le handicap occasionné par les TMS peut quelquefois devenir irréversible. Sur le plan économique, les TMS constituent aussi un vrai handicap pour les entreprises. En 2013, elles ont représenté plus de 85 % des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière en raison de séquelles*.

Le saviez-vous ?

Parmi les facteurs de risque de TMS, on distingue :

  • les facteurs biomécaniques : gestes répétitifs, travail statique, efforts excessifs, positions articulaires extrêmes…,
  • les facteurs psychosociaux : pression du temps, manque de contrôle sur son travail, manque de soutien social…,
  • les facteurs organisationnels : délais de réalisation trop courts, travail monotone ou temps de récupération insuffisant…